Pourquoi est-il recommandé de bouger ?

Le corps - mais aussi la tête- ont tout à gagner d'une vie moins sédentaire. Démonstration.

L'organisation de notre société et nos vies professionnelles nous poussent vers la sédentarité. Pourtant, le corps humain est conçu pour le mouvement. Il en a besoin... et nous avons besoin de mouvement pour être ou rester en bonne santé, tant mentalement que physiquement.

La pratique régulière d’une activité physique est source d’effets bénéfiques pour la santé, avec une amélioration du bien-être mental. De plus, il est démontré qu'une vie active permet d'éloigner le risque de maladies et de morts prématurées.

Quels sont les principaux gains de santé d’une vie active ?

Pour le cœur 
Le maintien d’un style de vie actif permet de réduire de moitié les risques de maladie ou de mortalité cardiovasculaire et de diminuer les risques d’une mortalité prématurée. Les bénéfices de l’exercice sur la santé du cœur se produisent déjà à des niveaux modérés d’activité physique : marche régulière, vélo ou 4 H d’activités récréatives par semaine.

Pour le poids 
Une vie active entraîne une dépense d’énergie et contribue au maintien du poids. Ainsi, l’activité physique protège contre le gain de poids typique de la quarantaine. Pour les personnes déjà en surpoids ou obèses, l’activité physique accompagne la perte de poids, la maintient et améliore la composition des graisses corporelles. Les personnes obèses retirent des bénéfices importants de la pratique d’activités physiques : elle a une influence favorable sur leur santé, avec une diminution du risque cardiovasculaire et du diabète.

Contre le diabète 
L’inactivité est un facteur de risque de diabète de type 2. Par rapport aux sédentaires, les personnes les plus actives ont de 30 % à 50 % de risques en moins de développer un diabète. Chez les personnes déjà malades, un exercice comme la marche ou le vélo, 3 fois par semaine pendant 30 minutes, suffit à entraîner une légère amélioration du contrôle glycémique.

Contre le cancer 
Être physiquement actif semble réduire le risque de certains cancers, en particulier si l’effort va de modéré à intense. La réduction du risque de cancer colo-rectal atteindrait de 40 à 50 %.

Contre le mal de dos et l’ostéoporose
Un exercice régulier permet de lutter contre les troubles et les maladies touchant les muscles et les os (mal de dos, ostéoporose). L’entraînement renforce la musculature, les tendons, les ligaments et participe, pour les adultes, à conserver des os plus épais et plus denses, en maintenant la densité minérale osseuse. L’exercice peut également prévenir le mal de dos et/ou réduire la réapparition des problèmes de dos.

Pour le bien-être mental
De nombreuses études confirment l’influence et l’intérêt de l’activité physique sur le bien-être mental. L’exercice modifie de manière positive l’humeur, les émotions, la perception de soi, l’image corporelle et le respect de soi. L’activité physique, même modérée, diminue aussi l’anxiété. Elle améliore la réaction au stress et la qualité du sommeil. La mémoire à court terme profiterait également des bienfaits de l’activité. La dépression peut être réduite par l’exercice, parfois de manière aussi efficace que par les traitements traditionnels. Une pratique régulière éloigne aussi le risque de rechute.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir